Challenge de l'Etoile - Rétrospective

Le Challenge de l'Etoile est terminé. J'ai bouclé ces 9 courses en Côte d'Or avec une place sur le podium - 2ème !

Podium

C'est un des rares podium individuel à ma portée. Il est organisé depuis 2001 et est passé de 5 courses à 9 courses au fur et à mesure de son existence.

Il récompense l'assiduité des coureurs plus que leur niveau pour deux raisons:

  • certaines courses tombent en même temps ou sont très proche dans le calendrier de courses plus importantes pour les élites de niveau régional voir national. Il n'y a donc pas une concurrence féroce.

  • le mode d'attribution des points est tel qu'un coureur non-élite, comme moi, qui ne loupe aucune course a de bonnes chances de finir sur le podium.

Ce challenge est très sympa pour découvrir les classiques du circuit des courses courtes hors stade en Côte d'Or.

D'un point de vue personnel, il permet aussi d'acquérir de l'expérience sur 10K car toutes les courses sont autour de cette distance. Bien maîtriser un 10K, c'est une bonne base pour bien se connaître et passer à des courses plus longues par la suite.

La fréquence des courses, qui se sont parfois enchaînées tous les week-ends, force aussi à bien réfléchir à ses plans d'entraînement pour éviter le surmenage.

Pour cette raison, depuis Avril (à quelques exceptions prêt) j'ai fait le choix de courir uniquement les courses de ce challenge et d'adapter ma préparation physique en fonction du calendrier du challenge.

Voici la liste des courses:

  • 19 avril: Les Foulées du Lac Kir - Dijon
  • 03 mai: Courir au fil de l’eau - Saint Jean de Losne
  • 11 mai: La Foulée du Pays des Cochons - Marsannay le Bois
  • 22 juin: La Crocofolie - Fontaine les Dijon
  • 13 septembre: Les Foulées du Pont de Pierre - Sennecey les Dijon
  • 20 septembre: Les Foulées Epleumiennes - Saint Apollinaire
  • 28 septembre: Les Foulées de la Norge - Bretigny
  • 26 octobre: Trail du Bouton d’Or - Ahuy
  • 02 novembre: La Chevignoise - Chevigny Saint Sauveur

Ce billet est une rétrospective sur les courses de ce challenge.

Logo du Challenge

Les Foulées du Lac Kir

Les Foulées du Lac sont organisés par mon club, l'ACR Dijon.

Elles sont arrivées en Avril au pic de ma forme. J'avais enchaîné mes meilleurs chronos en Février et en Mars pour ma toute première année de licencié. Je me sentais invincible. Ma progression était constante depuis 6 mois et je pensais très facilement me rapprocher des 37mn sur cette course.

Voici l'évolution de mes performances de Septembre 2013 à Avril 2014 basée sur le calcul du SPI de SmashRun:

Logo du Challenge

Je suis allé aidé le club a installer la course le matin, en transportant gaiement des tables ici-et là, en courant dans tous les sens. Je n'ai pas vraiment pris conscience que je commençais à être épuisé physiquement après avoir enchaîné beaucoup de courses et d'entraînements trop intenses. Mes allergies au pollen ont aussi pas mal contribué à cette fatigue générale.

Je suis parti comme d'habitude comme une flèche, et au bout du premier kilomètre à une allure de 3mn25, j'ai vite compris que je ne pourrais pas tenir le rythme. Impossible d'encaisser ce départ rapide cette fois ci. J'ai fini cette course très péniblement avec un chrono de 39:10.

Mon ego a pris un coup ce jour là. Je suis tombé de haut et j'ai été affecté un bon moment avant de réaliser que j'avais fait n'importe quoi. Ca m'a bien servi de leçon :)

Courir au fil de l’eau

Après un break et un entraînement plus doux, la deuxième course du challenge s'annonçait moins tendue: contrairement à la course du Lac qui compte pour le championnat, cette course au bord du canal de Bourgogne était beaucoup plus zen, avec quelque 250 participants.

Il y avait un petit groupe d'un club de Villeurbanne (AS RISPOLI) et j'ai fait quasiment toute la course avec la première féminine de ce club qui ne courait pas vraiment à fond. Elle gérait juste sa course pour ne pas se faire doubler par une autre féminine. On parle d'une athlète qui boucle un marathon en 2h50 :)

Elle avait une allure régulière, ce qui était agréable. Par contre j'ai décroché sur la dernière portion et elle a fini la course avec David Crotet en 38mn. Je suis arrivé un peu moins d'une minute aprés.

Profil de course

Vu les conditions et mon état après le Lac, je n'étais pas mécontent de ce résultat. Je m'attendais à pire.

Foulée du Pays Des Cochons

Le week-end d'après, place aux Cochons! Cette course est vraiment sympa, avec des portions dans les bois et quelques chemins blancs. Sur certaines portions, on était bien exposé au vent.

Cette course est loin d'être rapide, mais on est tout le temps en relance, avec deux montées douces - 100M de dénivelé positif en tout.

Dénivelé Cochons

40:30 sur ce parcours, avec une variation d'allure de 10% sur la course, c'est pas trop mal!

La Crocofolie

Après un break de 5 semaines, premier trail!

Pour préparer cette course, j'ai suivi un plan d'entraînement de 5 semaines que j'ai raccourci à 4 semaines, histoire de me reposer une semaine, et j'y ai ajouté quelques entraînements spécifiques à cette discipline, mais sans grande conviction. Des VMA courtes en montée, des séances longues dans les bois autour de chez moi.

C'était surtout histoire de tester mes nouvelles chaussures de trail que j'avais acheté en perspective de cette course.

Finalement, comme on m'avait prévenu, ce trail ressemblait plus à une course nature avec un peu de dénivellé qu'à un trail pur et dur. J'ai terminé 21eme sur 239 en 44:27.

Départ avec Fabrice (photo du blog de l'ACR):

Départ

Le mini-plan d'entraînement a eu deux bénéfices:

  1. J'ai bien fait attention à ne pas trop en faire
  2. J'ai retrouvé de bonnes sensations

En terme de stratégie de course, j'ai aussi commencé à faire attention à ne pas partir comme une fusée, et à essayer de tendre vers une course avec une deuxième partie plus rapide (négative split). Bon, forcément sur un trail ca ne se traduit pas trop en termes d'allure, mais plutôt en terme de sensations: ne pas finir sur les rotules. Même après l'horrible montée qui précédait l'arrivée.

Je sentais quand même que j'aurais pu légèrement augmenter mon allure globale. Ce qui est bon signe... :)

La Croco était la dernière course avant le break de l'été, pendant lequel j'ai bien levé le pied.

Les Foulées du Pont de Pierre

Pour préparer la première course de la rentrée sur ce challenge, les Foulées du Pont de Pierre, j'ai commencé un plan d'entraînement sur 5 semaines en Août assez ambitieux:

Plan

Le plan est fait pour viser un chrono de 37mn30, soit 15 secondes plus rapide que mon record personnel. C'était celui-ci ou celui en 38 minutes - autant être ambitieux ;)

A ce stade du challenge, je suis passé 2eme devant Stéphane Cusey et derrière Matthieu Guillemont.

Les Foulées du Pont de Pierre se sont déroulées à Sennecey, c'est une double-boucle dans le village. Moyennement roulant, ce parcours a vu la victoire de Romain Lelièvre en 34mn25 - un habitué des podiums.

J'ai fait le premier tour avec Dominique Zima sur une allure un peu en dessous de 4mn/k puis j'ai acceleré au deuxième tour car je me sentais en forme.

Le parcours ne prêtait pas vraiment à une allure plus soutenue.

Je suis arrivé en 39mn26 10 secondes derrière Matthieu. Le plan a vraiment payé, j'ai senti une nette progression dans ma gestion de fin de course et le plaisir de ne pas m'être fait doubler par plein de coureurs sur les 3 dernièrs kilomètres :)

Ces foulées sont les premières d'une série de trois courses en trois week-end de septembre.

Les Foulées Epleumiennes

Pour éviter de me fatiguer, je me suis contenté entre chacune des courses de septembre de ne faire qu'un seul entraînement léger: 6x200m en stade au facs à Dijon chaque Jeudi.

6x200m

La plus grosse difficulté a été de me forcer à ne pas en faire plus pendant la semaine. Ca m'a vraiment démangé mais j'ai tenu bon - j'ai juste ajouté quelques séances de vélo elliptique.

Une stratégie qui a été payante puisque je me suis aligné sur le départ des foulées Epleumiennes à Saint Apollinaire en pleine forme

Et là, Ô bohneur, je suis arrivé 19eme, à plus d'une minute devant Matthieu en 39mn18, validant mon regain de forme et une meilleure stratégie de course.

Les Foulées de la Norge

Après un 6x200m le Jeudi au stade, rebelote à Brétigny pour une course très roulante - ce qui est assez étonnant vu le terrain composé de pas mal de portions de chemins blancs.

Pour cette course j'ai décidé de partir un peu plus vite que les précédentes, pour essayer de me rapprocher de mon allure pour un record personnel. Tout s'est bien déroulée sauf la dernière ligne droite ou j'ai démarré mon sprint un peu trop tôt et j'ai du terminer les 200M assez lentement.

Mais j'arrive quand même en 38:03 - 13eme sur 343. Donc vraiment pas loin de mon record sur 10K.

Depuis début Septembre je suis sur une bonne progression, j'èspere qu'elle va durer!

J'en profite pour réduire l'écart entre Matthieu et moi et creuser celui entre moi et Stéphane - mais les scores évoluent très peu et le podium du challenge est probablement déjà joué.

La série de 3 courses s'achève enfin, et je m'offre un break d'une semaine avant de reprendre un entraînement sérieux pour la prochaine course fin Octobre.

Trail du Bouton d’Or

Pour le trail du Bouton d'Or, j'ai suivi le même plan que pour la croco - mais avec plus de VMA longue en côte et de courses en descente.

J'ai aussi fait une sortie très longue de 2h45 en milieu de mois.

Une semaine avant la course, j'ai même pu avoir un avant goût de certaines portions du trail grâce à Benoit Sureau qui a eu la gentillesse de me guider pour une sortie longue d'1h30 dans les chemins du Bouton d'Or.

La course en elle même a été géniale: superbe temps et beau parcours roulant. J'ai fini très fort, emporté par un trailer qui fonçait dans les descentes.

9eme de la course sur 314 avec un temps de 44mn32 - légèrement devant Matthieu (30 secondes peut-être). Là encore je gratte quelques miettes de points pour le challenge.

Mais à moins d'un problème sur la dernière course - Matthieu gagnera le challenge avec un peu moins de 10 points d'avance. On est à peu prêt au même niveau mais il a fait la différence en début de challenge quand j'étais dans mon creux.

On s'est retrouvé juste après la course avec Matthieu et Stéphane pour échanger nos impressions - ce challenge est vraiment bon enfant et motivant.

La Chevignoise

Ce matin j'ai terminé le challenge avec la Chevignoise, un 10k et des poussières très roulant. Il y avait énormément de monde et une ambiance un peu électrique.

Quelques coureurs se sont fait invité dans le sas elite, comme Chafik et Matthieu (il me semble).

Tout le peloton de tête est parti comme une flèche, et c'était dur de ne pas suivre la lancée. Du 1km au 8km j'ai maintenu une allure très soutenue, entre 3mn25 et 3mn40 sans vraiment ralentir.

J'ai dépassé Matthieu vers le kilomètre 4, qui courait avec la première féminine - j'ai continué sur ma lancée pour coller et rester avec un petit groupe qui tournait à 3mn40.

Au kilomètre 8, le coureur qui était juste derrière moi m'encourageait à pousser pour coller avec les premiers du groupe qui commençaient à se détacher, et en forçant trop, j'ai explosé :)

J'ai réussi à limiter la casse en descendant à 4mn/k pendant un kilomètre et j'ai pu accelérer à nouveau pour le dernier tronçon très rapide en dénivellé négatif jusque l'arrivé.

Au kilomètre 10, à quelques 200m de l'arrivé, je n'en croyais pas mes yeux: moins de 37 minutes!

J'ai fini la course avec un chrono de 37mn08 et pulvérisé mon record perso sur 10km (36mn50 sur la portion 10k d'après mon GPS)

YES!

La bonne nouvelle c'est qu'il y a encore une petite marge de progression pour moi sur le 10k car si j'avais laissé filé le groupe au kilomètre 8 j'aurais probablement pu prendre 30s.

Dans tous les cas, finir le challenge sur un record est du pur bohneur.

Je ne doublerais pas Matthieu au challenge, il était encore pas loin derrière moi, mais ce résultat est une super récompense du travail que j'ai fourni pendant toute la saison.

J'ai félicité Matthieu et Stéphane à l'arrivé et suis reparti bien content.

Conclusion

Ce challenge était une bonne expérience pour apprendre à gèrer mes course et mes entraînements. De manière plus globale, il m'a permis d'apprendre à me projeter sur une saison entière de courses.

Les précieux conseils de Dom, Mag, Bertrand(s), Benoît et quelques autres m'ont bien aidé à progresser - merci à eux.

Par contre j'ai eu mon compte de 10K - et j'ai envie de changer de distance.

Pour 2015 je vais tenter l'aventure du Marathon de Berlin, si j'arrive à obtenir un dossard - j'attends les résultats du tirage au sort.

Les courses que je pense faire en 2015 dans tous les cas:

  • Le trail du vieux Semur - qui a l'air vraiment sympa
  • le Semi de Nuit-Saint georges, avec une préparation sérieuse sur 8 semaines.
  • le 10KM de Chalon et de Chevigny, pour confirmer un chrono en dessous de 37mn.
  • des petits 5km ici et là lorsqu'ils se présenteront.

Pour les autres, tout dépendra de l'obtention ou non d'un dossard à Berlin.

Commentaires