Test Matos - Stryd Footpod

Depuis 6 mois maintenant, j'utilise le footpod Stryd pour toutes mes sorties en course à pied. Le footpod Stryd est un podomètre qui se couple avec une montre de running pour envoyer des métriques pendant la séance.

Stryd

La techno est basée sur des accéleromètres et ce dernier modèle introduit un composant qui détecte la résistance au vent. Les données que le Stryd envoient sont:

  1. l'allure
  2. la distance
  3. la cadence
  4. le temps de contact au sol
  5. l'altitude relative
  6. la puissance
  7. le "leg stiffness" ou raideur des jambes :)
  8. la "form power" ou puissance "sur place" -- je n'ai pas compris à quoi ça sert.
  9. la résistance au vent

L'argument de vente principal de Stryd est d'expliquer que la puissance permet d'établir la difficulté réele lorsque l'on court -- contrairement à l'allure.

C'est un peu l'idée derrière la "Vitesse ajustée selon la pente" (VAP) dans Strava, qui ajuste l'allure en fonction de la pente.

Comme pour la VAP, la puissance du footpod Stryd est un peu une formule magique et le marketing de la marque pousse l'idée à coup de blog posts et d'articles de recherche. L'appli fournie même une courbe de puissance, bien connue des cyclistes:

Courbe de Puissance

Mais je ne suis pas plus convaincu que ça. Contrairement au vélo, les 'watts' en course à pied sont impossible à calculer réelement. En vélo, les powermetres mesurent les watts réels avec une formule basée sur la force appliquée et la rotation. La force est mesurée avec une jauge de déformation.

En course à pied, il est impossible de faire le même genre de calcul car le pied ne tourne pas autour d'un point fixe et on ne peut pas vraiment calculer de manière précise la force de traction, qui est un mouvement complexe qui est basé sur plusieurs phases (avec des phases qui ont même une force "inverse" au mouvement en avant). Mais si on reste sur l'idée que la valeur fourni par Stryd est une valeur de "difficulté", ce chiffe est assez intéressant.

L'appli Stryd dans sa globalité ne sert pas à grand chose, son interface est insupportable et j'ai laissé tomber l'idée de m'en servir. Certains graphiques n'ont aucun sens. Par exemple, juste après mon record sur 10K, à la fin d'un cycle de prépa intensif, Stryd m'explique que j'ai un niveau d'entraînement encore insuffisant pour courir un 5K...

La seule info interessante est la répartition aggregée des zones de travail en fonction d'un objectif de course, vérifier qu'on est bien autour de 70% en footing sur la gobalité des entrainements est pas mal..

Répartition par Zones

Pour l'instant, j'ai décris un gadget qui ne sert à rien, mais ce pod a un très gros point fort. Il est d'une précision extrême pour l'allure et la distance, inégalée sur le marché d'après les tests de felnr (article complet ici)

Sur ma montre Garmin, le footpod remplace le GPS pour l'allure et la distance et fourni une valeur bien plus précise en toutes conditions. L'autre interêt est que ces valeurs continueront à fonctionner même sans signal GPS, par exemple en trail en sous-bois ou sur un tapis roulant en salle.

Pour moi, ce pod est surtout utile en course sur 5 ou 10 -- j'ai tendance à regarder ma montre tout le temps et à paniquer quand je sors de l'allure cible. Je ne fais pas parti de ces coureurs qui "sentent" l'allure naturellement, si je ne surveille pas l'allure je me crame en moins de 5 minutes.

A 230 euros, ce pod reste un luxe, mais quand on est passionné...

Page 1 / 4 »

  • Lecture: Good to Go de Christie Aschwanden

  • Test produit - Cibdol 4% (CBD)

  • Test produit - PowerBar Protein Plus

  • Entraînement croisé - Partie 2

  • Entraînement croisé - Partie 1

  • Entraînements Cross 2019/2020

  • Objectif 2019 atteint

  • Programme fin de saison 2019

  • Formation Coach FFA 1er degré

  • Page 1 / 4 »